Helena

L’auteur : Jérémy FEL est un écrivain français dont le premier roman, Les loups à leur porte, est paru en 2015 (Rivages). Avant la parution de son premier roman, l’auteur était scénariste de courts-métrages. Helena est paru fin août 2018 chez le même éditeur.

Le résumé de l’éditeur : Kansas, un été plus chaud qu’à l’ordinaire. Une décapotable rouge fonce sur l’Interstate. Du sang coule dans un abattoir désaffecté. Une présence terrifiante sort de l’ombre. Des adolescents veulent changer de vie. Des hurlements s’échappent d’une cave. Des rêves de gloire naissent, d’autres se brisent. La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à sa mère trop tôt disparue. Norma, seule avec ses trois enfants dans une maison perdue au milieu des champs, essaie tant bien que mal de maintenir l’équilibre familial. Quant à Tommy, 17 ans, il ne parvient pas à atténuer sa propre souffrance qu’en l’infligeant à d’autres… Tous trois se retrouvent piégés, chacun à sa manière, dans un engrenage infernal d’où ils tenteront par tous les moyens de s’extirper. Quitte à risquer le pire. Et il y a Helena…

Mon avis : 732 pages que j’aurais pu dévorer d’une traite si j’en avais eu le temps tellement ce thriller est prenant. Il démarre très fort avec les 5 premières pages, puis il faut attendre un peu plus d’une centaine de pages plus calme, le temps de la mise en place des personnages, leur vie, leur environnement dans l’Amérique profonde. Malgré ce calme apparent le lecteur est dès le départ plongé dans une atmosphère trouble et avancer coûte que coûte dans la lecture est une évidence. Fan de Stephen King, j’y ai retrouvé avec délectation cette atmosphère particulière. Le thème principal est jusqu’où une mère peut-elle aller pour protéger ses enfants lorsqu’ils commettent l’irréparable ? Le hasard va faire que les personnages vont se rencontrer et à partir de là tout explose. Les retournements sont surprenants, les victimes deviennent bourreaux, certaines scènes sont très violentes. Wahouuu … Après le drame, si on peut nommer les événements ainsi, le rythme retombe un peu mais l’auteur a créé une telle atmosphère et des personnages tellement instables psychologiquement que le lecteur est tenu en haleine jusqu’à la fin. Fin où l’on découvre qui est Helena… Car le titre de chaque chapitre est le prénom de l’un des personnages mais jamais d’Helena… Habile car là encore on se demande tout au long de la lecture mais qui est Helena ? Pourquoi ce titre ?

C’est glauque, c’est morbide mais c’est du grand thriller ! Je le recommande vivement et je suis d’ores et déjà cliente du prochain roman de Jérémy Fel.

Extrait : « Une série de détonations se firent entendre à l’extérieur. Des coups de fusil. Tommy jeta un regard vers l’entrée où l’on voyait, par-delà un espace juste assez large pour qu’il puisse s’y faufiler, les champs de blé déformés par des vaguelettes de chaleur. Il ne bougea plus et tendit l’oreille pour discerner quelque éclat de voix qui trahirait la présence d’étrangers dans les parages. Une fois certain qu’il ne risquait rien, il sortit un couteau de son sac à dos et en caressa la lame avec l’index, ressentant l’envie soudaine, devant tant de netteté, de la lécher pour y laisser l’empreinte de sa salive. Puis, ne parvenant plus à se contenir, il la pressa contre la gorge du chien, qu’il trancha d’un geste sec, le sang qui gicla de la blessure lui éclaboussant les cuisses. Il ne s’était pas attendu à ce qu’il en sorte autant en une seule fois, comme s’il avait été concentré dans la partie supérieure de l’animal. Tommy retira son T-shirt à l’effigie des Royals et le balança un peu plus loin, près de son jean et de ses baskets brunies par la terre. Il était maintenant entièrement nu. C’était ainsi qu’il se sentait le plus à l’aise pour mutiler la chair, et sa mère ne le laisserait plus jamais en paix si elle découvrait des taches de sang sur ses vêtements ».

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s