La Pierre et le Bocal

La Pierre et le Bocal – les mots d’Owen (Librinova, 2018) est un roman de Gilles Voirin et je remercie l’auteur de m’avoir adressé son livre. Le roman est disponible en version brochée et en version numérique sur les plateformes dédiées. 446 pages pour la version papier.

Professeur agrégé de l’Éducation nationale, dans l’Enseignement supérieur, Gilles Voirin, qui parle le mandarin, a également suivi plusieurs formations en criminologie.
Il conjugue sa passion pour l’écriture et son amour pour la Littérature, avec sa contemplation de la vie animale. Egalement Maître-Praticien – Hypnose ericksonienne, Coaching intégratif et art de la Communication. Expert certifié en Hypnose conversationnelle. (Source : Librinova et la page Facebook de l’auteur : https://www.facebook.com/GillesVoirinAuteur/)

Katmandou, Garden of Dreams, 1er août 2018, Owen reçoit un mail inattendu de Juliette, son amie des années Lycée, ses pensées s’évadent et voltigent. Elles remontent le temps comme un funambule avance sur son fil. Né de « prénom inconnu », bringuebalé au gré des déménagements de sa mère volage, Owen s’est très tôt réfugié dans les « mots ». Des mots pour être heureux ou malheureux. Des mots pour penser et se panser à la fois. Des mots pour changer une vie. Des mots qu’Owen ne choisit pas toujours, mais avec lesquels il lui faut composer. Dans ce roman à la fois léger et profond, avec ses personnages attachants et colorés, et sa palette d’émotions largement déployée, Gilles Voirin joue avec les mots, comme Owen jongle avec ses souvenirs. Avec une dextérité singulière. C’est ainsi qu’en suivant le chemin de vie cabossé d’Owen, on découvre une version inédite d’un conte initiatique moderne, qui invite à se poser les vraies questions. Pour se trouver ou se retrouver.

Owen poursuit inlassablement le rêve d’écrire. Mais pour achever son œuvre littéraire, il doit auparavant libérer son esprit des angoisses qui le taraudent et affronter les démons de son passé. C’est ici toute la métaphore de la Pierre dans le Bocal : comment faire entrer une grosse Pierre dans un Bocal qui est déjà plein d’eau et de graviers ? Ce personnage, aussi singulier qu’attachant, doit trouver sa Voie (道). Un changement qui s’opère grâce à la manifestation soudaine après des années d’absence de Juliette, son amie et complice de l’adolescence. Les mots peuvent-ils changer une vie ? Une question qui ne manquera pas de faire écho chez le lecteur en quête de sens.

Quel joli texte ! Et quelle belle écriture ! J’apprécie de lire de la vraie littérature, des beaux mots qui m’amènent à réfléchir. Owen est si attachant et transporte le lecteur à chaque page. Un conte initiatique original qui ne manque pas d’humour et qui nous fait voyager entre l’Asie et le sud de la France. « Vivre ses rêves plutôt que de rêver sa vie », psychologie, philosophie, tendresse, magie des mots, Gilles Voirin a toute sa place dans le paysage de la Littérature avec un grand L. J’espère pouvoir le lire très vite à nouveau. En attendant, j’envisage d’acquérir ce livre en format papier et l’offrir.

Extrait : « C’est ainsi que le souffle coupé par un point-virgule mal placé, ou un « malgré que », qui lui pique ses oreilles, il s’évertue, jour après jour, à tenter de résoudre son équation de vie personnelle, comme un point d’interrogation posé à l’envers sur un miroir. »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s