Prix des lecteurs : Avril 2019

En tant que jurée du Prix des Lecteurs du Livre de Poche 2019 dans la catégorie Littérature, j’ai reçu ce matin la sélection pour le mois d’avril. Et quelle sélection ! Je vous mets les résumés de ces quatre romans. Les connaissez-vous ?

GRAND FRERE de Mahir Guven : « La vie ? J’ai appris à la tutoyer en m’approchant de la mort. Je flirte avec l’une en pensant à l’autre. Tout le temps, depuis que l’autre chien, mon sang, ma chair, mon frère, est parti loin, là-bas, sur la terre des loups et des cinglés. Là où, pour une cigarette grillée, on te sabre la tête. En Terre sainte. Dans le monde des gens normaux, on dit « en Syrie », d’une voix étouffée et le regard grave. » Grand frère est chauffeur de VTC. Il s’est enfin trouvé une place dans la société, mais une question le tourmente. Son frère a disparu. Engagé comme infirmier en Syrie, il ne donne plus aucune nouvelle. Pourquoi est-il parti ? Un soir, on pense l’apercevoir dans une gare. pourquoi serait-il rentré ?

Prix reçus : Prix Goncourt du premier roman, Prix Premiere, Prix Régine Deforges du premier roman.

UNDERGROUND RAILROAD de Colson Whitehead : Cora, seize ans, est esclave sur une plantation de coton dans la Géorgie d’avant la guerre de Sécession. Abandonnée par sa mère lorsqu’elle était enfant, elle survit tant bien que mal à la violence de sa condition. Lorsque Caesar, un esclave récemment arrivé de Virginie lui propose de s’enfuir pour gagner avec lui les Etats libres du Nord, elle accepte. De la Caroline du Sud à l’Indiana, en passant par le Tennessee, Cora va vivre une incroyable odyssée. Traquée comme une bête par un impitoyable chasseur d’esclaves, elle fera tout pour conquérir sa liberté. Exploration des fondements et de la mécanique du racisme, récit saisissant d’un combat poignant. Une œuvre politique aujourd’hui plus que jamais nécessaire.

Prix reçus : Prix Pulitzer, National Book Award.

LES IMMORTALISTES de Chloe Benjamin : New York, été 1969. Pour tromper l’ennui, les enfants Gold vont consulter une voyante capable de prédire avec exactitude la date de leur mort. Varya, Daniel, Klara et Simon veulent savoir de quoi demain sera fait. Mais ils sont loin de se douter de ce qui les attend. Des années plus tard, hantés par la prophétie, leurs choix de vie sont radicalement opposés. Et lorsque le premier d’entre eux trouve la mort à la date annoncée, les trois autres craignent le pire. Doivent-ils prendre au sérieux cette prémonition ? N’est-ce pas la puissance de l’autosuggestion qui les pousse à s’orienter irrémédiablement vers leur mort ? Fresque de grande envergure, Les Immortalistes se situe entre le destin et le libre arbitre, le réel et l’illusion, l’ici-bas et l’au-delà. Une ode magnifique à ce qui nous échappe et à la force implacable des liens familiaux.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s