Maggie Exton

Maggie Exton est un roman noir de Zoé Shepard paru en mars 2019 dans la collection Arpège des Editions Stock. 396 pages.

Zoé Shepard, de son vrai nom Aurélie Boullet, est une auteure française, née en 1979, titulaire d’une maîtrise d’Histoire et d’un diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux. En 2007, elle entre comme chargée de mission à la délégation européenne et internationale du Conseil régional d’Aquitaine, expérience qui lui inspirera sa première œuvre polémique, Absolument dé-bor-dée !, relatant de façon ironique les dysfonctionnements d’une collectivité territoriale fictive. Son anonymat est de courte durée : reconnue et dénoncée par un de ses collègues, elle est sanctionnée par sa hiérarchie. En 2012, Zoé Shepard sort un deuxième livre sur le thème de la placardisation, Ta carrière est fi-nie. En 2015, sort un troisième ouvrage, Zoé à Bercy, où l’action se déroule au Ministère des Finances. En 2019 est publié Maggie Exton, un roman noir. (Source : Wikipédia)

Quand la science et la technologie avancent à pas de géant, l’éthique et la politique rampent derrière.

Depuis des mois, Baltimore ne respire plus. Un serial killer surnommé « le Cinéphile » assassine des femmes qu’il embaume, avant de les grimer en Grace Kelly. Mais tout s’emballe quand disparaît Maggie Exton, l’épouse du Chef de cabinet adjoint de la Maison-Blanche. Ils seront trois à mener l’enquête : Thomas Lynch, un flic qui compense sa mauvaise humeur par une consommation excessive de donuts ; Jack Miller, un ex du FBI trompé par sa femme et reconverti en détective privé ; Peter, un geek misanthrope à l’intelligence supérieure. Jamais ils n’auraient imaginé jusqu’où l’affaire les mènerait. Car à l’heure du Patriot Act, l’Amérique se noie. Surveillance de masse, guerre contre le terrorisme, cybertechnologies… La fin justifie les moyens et la CIA ne recule devant rien. Surtout pas devant l’innommable.

Je me suis plongée avec plaisir dans ce roman noir qui se déroule aux Etats-Unis et qui est si bien détaillé par l’auteure, qui est française. Je connaissais Zoé Shepard par son livre polémique de l’époque, que j’avais lu et qui m’avait bien fait rire. Là nous sommes dans un autre registre. L’auteure explique sur son compte Instagram que ce roman « c’est deux ans de travail dont un de recherche pour comprendre les tenants et les aboutissants de la politique américaine durant la Guerre Froide, l’alliance des Etats-Unis avec l’Arabie Saoudite et le Pakistan, l’émergence des talibans, les agissements de la CIA, ses programmes Bluebird, Artichoke et MK Ultra, l’obsession de la découverte d’un sérum de vérité, le 11 septembre, les dysfonctionnements entre agences de renseignements ». Les trois personnages, Thomas, Jack et Peter forment un trio attachant et drôle. L’enquête est bien ficelée et j’avançais dans le roman en voulant absolument connaitre la suite. Le travail de recherche de l’auteure est tel qu’un lecteur qui ne connait rien de sa biographie pourrait penser qu’elle est américaine et qu’elle a travaillé dans la sphère politique ou les services de renseignements. Un coup de coeur pour moi.

Sandtown-Winchester était le genre de quartier où les coups de feu faisaient partie des bruits usuels et dont l’absence surprenaient les habitants. La violence était leur quotidien au même titre que la bière et les chips. – Des témoins ? – On est en train de voir avec un habitant qui aurait apperçu une silhouette, mais entre le crack et la meth qu’il consomme, il est complètement défoncé. Et je ne vous parle pas de son haleine. Alors son témoignage…

Lewis nous avait dégotté ce que Saint-Johnsbury faisait de pire en termes d’hôtellerie. Lorsque nous lui avions fait remarquer que l’Overlook (Hôtel dans lequel Jack Torrance, sa femme et son fils emménagent dans Shining, de Stephen King) avait l’air moins glauque que la taule infâme dans lequel il avait fait trois réservations, il avait balayé nos protestations d’un revers de lamain et expliqué que le forfait gouvernemental attribué aux agents du FBI ne lui permettait pas de se payer autre chose.

Publicités

5 réflexions sur “Maggie Exton

      1. Non plutôt une ambiance série policière sur fond d’espionnage. L’auteure, qui est française, a fait beaucoup de recherches pour son livre et c’est réussi. Si on ne connaît pas Zoé Shepard on pense vraiment que le roman a été écrit par une américaine qui aurait bossé pour le gouvernement ou les services secrets.

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s