Les cuisines du grand Midwest

Les cuisines du grand Midwest est un roman de J. Ryan Stradal paru en France en mai 2017 aux éditions Rue Fromentin puis chez Livre de Poche en février 2019 (448 pages). Il fait partie de la sélection du mois de mai pour le Prix des Lecteurs du Livre de Poche 2019. Je l’ai reçu dans ce cadre.

J. Ryan Stradal est éditeur, producteur, journaliste. Diplômé à l’Université Northwestern, il a été rédacteur à The Nervous Breakdown de 2013 à 2016. Les cuisines du grand Midwest (Kitchens of the Great Midwest, 2015) est son premier roman. Il vit et travaille à Los Angeles en Californie. Son site : http://www.jryanstradal.com/ – (Source : Babelio)

À l’instar de son père, Eva Thorvald est une surdouée du goût, un prodige des saveurs. Étape après étape, des fast-foods aux grands restaurants, des food trucks aux dîners privés, elle va devenir un grand chef, à la fois énigmatique et très demandé. Tous ceux qu’elle croise la regardent avec admiration ou jalousie. Mais ce don unique vient aussi d’une blessure qui, malgré le talent, ne cicatrise pas. Eva cuisine comme d’autres peignent, écrivent ou composent : pour retrouver un peu de sérénité et le paradis perdu de l’enfance.

Après des dizaines d’années passées loin du Midwest, elle avait oublié que cette générosité déroutante était une manie répandue dans cette région.

J’ai lu ce livre en tant que membre du jury du Prix des Lecteurs du Livre de Poche 2019 et je suis passée un peu à côté… Le résumé ne m’attirait pas et le thème de la cuisine encore moins. Mais comme j’ai souvent eu de bonnes surprises avec des romans qui à la base ne m’attiraient pas je me suis lancée dans cette lecture sans à priori. Hélas non, rien à faire je n’ai pas accroché. Ni aux personnages, ni au déroulé de l’histoire ou plutôt des histoires façon nouvelles. L’écriture est pourtant belle, il y a des notes d’humour, quelques recettes de cuisine sont parsemées au fil des pages. Je reconnais l’originalité du roman et la manière dont l’auteure a déroulé la vie d’Eva, passionnée du goût, racontée par les différents protagonistes qui ont jalonné sa vie. J’ai cependant été touchée par le fait qu’Eva restera malgré tout une enfant abandonnée cherchant, à travers sa passion et sa recherche du goût, à retrouver la douceur d’une mère. A lire pour les amoureux de la gastronomie et des romans initiatiques.

Publicités

Une réflexion sur “Les cuisines du grand Midwest

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s