Ada Blackjack

Ada Blackjack (Survivante de l’Arctique) est un récit biographique de Jennifer Niven, traduit de l’anglais par Jean-François Chaix et paru aux éditions Paulsen le 23 mai 2019, avec une préface d’Isabelle Autissier. 418 pages.

Elle passe à la postérité avec ce livre qui retrace son extraordinaire destin. Ce qui est plus que justice. A quand des statues, des rues, ou même une étoile nommée Ada Blackjack, une étoile tout en haut du firmament boréal ? (Isabelle Autissier)

Jennifer Niven est une journaliste et écrivaine américaine. Elle a longtemps travaillé pour la célèbre chaîne de télévision américaine ABC. Elle s’intéresse aux héros méconnus de l’Arctique. Son premier ouvrage, Pris dans les glaces, a connu un succès international.

La vérité, enfin, sur le destin d’une extraordinaire Robinson Crusoé au féminin qui inspira nombre d’aventuriers, dont Isabelle Autissier. En 1923, l’explorateur canadien Vilhjalmur Stefansson envoie quatre jeunes hommes en Arctique. L’objectif : coloniser Wrangel, une île désolée, aux confins de l’Amérique et de la Russie. Pour compléter l’équipe, il embauche une Inuite de vingt-trois ans, mère célibataire d’un enfant malade, qui voit là l’unique issue pour soigner son fils. Ada Blackjack doit cuisiner et ravauder les vêtements ainsi que le matériel des explorateurs – rôle essentiel dans ces contrées glaciales. Mais une fois sur l’île, la situation vire au cauchemar : la nourriture manque et le froid se fait plus assassin que jamais. Les plus confiants se mettent à douter, les plus vigoureux s’affaiblissent. Bientôt, Ada se retrouve seule. Abandonnée. Comment va-t-elle survivre dans un environnement aussi hostile ? Ada Blackjack est la fascinante aventure d’une femme au courage et à la ténacité hors du commun, reconnue tardivement comme « héroïne de l’Arctique ».

Je remercie les éditions Paulsen pour cette proposition. J’ai découvert cette maison d’édition avec Passager clandestin, de Laurie Gwen Shapiro, un récit que j’avais beaucoup aimé. La couverture est tout aussi élégante. J’ai dévoré ce récit et les dernières pages m’ont arraché quelques larmes tant l’histoire de ce bout de femme d’1m50 est émouvant. Ada n’a pas le choix quand on lui propose d’embarquer pour cette aventure dangereuse en tant que couturière. Son enfant est malade et confié car elle n’a pas les moyens de subvenir à ses besoins. Elle espère, qu’avec l’argent qu’elle gagnera pour son travail, pouvoir récupérer son fils. C’est toute une équipe d’Inuits qui doit partir aussi mais ils se désistent, trop dangereux, et elle se retrouve seule à bord avec quatre hommes. Nous sommes en 1923, ça jase… les rumeurs la désigne comme une prostituée. Une fois sur l’île, hostile, les déconvenues vont s’enchainer. Ada est considérée comme « inférieure » et va souffrir d’une maladie, l’hystérie arctique, qui touche principalement les Inuits vivant dans le Cercle polaire arctique et qui engendre fatigue, dépression et comportements perturbateurs. Elle va être encore plus maltraitée car prise pour une idiote et une paresseuse. Lorsque les événements catastrophiques s’enchainent, Ada se retrouve seule avec l’un des hommes. Ce dernier est gravement malade. Ada va se révéler et celle que l’on prenait pour une inculte capable de rien va résoudre les problèmes les uns après les autres, s’occuper du malade jusqu’à sa terrible agonie, chasser et poser des pièges et cela dans des conditions épouvantables. Survivre, revoir son fils, c’est ce qui la transcende. Elle tiendra un journal et fera même des photos pour laisser un témoignage si elle ne s’en sortait pas vivante. Elle sera la seule à revenir de cet enfer de glace. Au retour, nullement considérée comme une héroïne, elle fera face à l’hostilité. Comment une Inuit, femme, a pu s’en sortir alors que les 4 hommes blancs et cultivés n’en ont pas réchappé ? Ada, discrète, ne souhaitera que récupérer son fils et retrouver l’anonymat. Qui a entendu parler d’Ada Blackjack ? … Isabelle Autissier signe une magnifique préface et lui rend aussi hommage. Bouleversant.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s