La Fiancée du 11 septembre

La Fiancée du 11 septembre est un roman de Marc Gervais qui sort le 11 septembre prochain ! Il est édité chez Le Lys Bleu Editions et fait partie d’une trilogie.

Copyright Marc Gervais

Auteur du best-seller : Jean-Paul II, l’homme et l’histoire du XXe siècle, publié en six langues en 1997, Marc Gervais fut créateur international de jeux de société de 1987 à 1992, éditeur de 1993 à 1999, puis pendant quinze ans, expert mondial de la création d’algorithmes de compression des données numériques. Fin 2016, il redémarre sa vie à 58 ans. En mai 2017, une embellie printanière traverse son nuage. En quête de lui-même et à la recherche des autres, il écrit 2069, un premier roman salué par les réseaux sociaux. Édité par Le Lys Bleu Éditions en mai 2019, il embrasse une nouvelle carrière. Bouleversé en septembre 2018 par un drame personnel, il rédige Icare et Cendrillon. Encensé par les réseaux sociaux, ce second roman trouve un éditeur en six jours, et sera diffusé en librairie par Le Lys Bleu Éditions à l’été 2019. Au cœur de l’hiver, il crée Rubis, un personnage qui empreinte les traits de sa fille Marie et la sensibilité de blogueuses littéraires pour écrire : La Fiancée du 11 septembre, disponible fin août 2019.

J’ai vingt ans. Mon père est l’amour de ma vie. Je m’appelle Rubis. Rubis comme la pierre de joaillerie ! Rubis comme le bijou des rois, des dragons et des chimères. S’il vous plait, ne souriez pas : à lui seul, ce prénom hors du temps, hors des modes et hors de tout, résume mon destin. J’ai de vilaines pensées, autour de moi les méchants tombent comme des mouches. Je n’ai aucune excuse : je suis née dans l’un des plus beaux quartiers de Paris. Donc loin de la Vologne et du petit Grégory. Ce qui précède ne vaudrait pas la peine d’être exposé, si ma vie n’avait pas basculé en une fraction de seconde. Si je vous effraie, reposez ce bouquin ! Refermez ce livre avant qu’il ne soit trop tard : j’ai un don particulier pour entraîner les autres dans des aventures de dingues ! Ce n’est pas le journal de Bridget Jones, la complainte d’une femme de quarante piges que son mari a larguée pour une minette de vingt ans, ou les avatars savoureux d’une éditrice qui n’aimait pas lire. Peu importe la manière dont je me fringue, le diable ne s’habille pas forcément en Prada : ma descente aux enfers est édifiante, et débute le 11 septembre 2001 alors que le soleil se lève sur le Massachusetts. 

L’intrigue démarre le 11 septembre 2001. Rubis, 20 ans, se lève joyeuse, ce matin là elle doit déjeuner avec son père au pied des tours jumelles à New-York afin de fêter son anniversaire. En parallèle le vol numéro 11 d’American Airlines à destination de Los Angeles vient de décoller. A bord se trouve Yamanu un cousin de Sarah sa meilleure copines. A bord Yamanu reconnait un cousin à lui, qui l’ignore et prétend qu’il se trompe sur son identité… Il est 8h28 quand la compagnie apprend que l’un de ses vol est détourné. Yamanu adresse ses derniers sms à sa famille. A 8h45 le premier avion percute la tour Nord du World Trade Center. Puis l’intrigue bascule pour les deux étudiantes, Sarah est appréhendée et apprend que Yamanu est soupçonné d’être l’un des terroristes. L’ayant aidé à financer son billet d’avion elle est interrogée par le FBI. L’intrigue bascule, Sarah découvre le passé de la famille de sa meilleure amie Rubis et que le FBI en a après cette dernière. Rubis est à son tour en garde à vue et elle apprend avec stupeur que son père n’est pas celui qu’elle croit. Elle est ensuite expulsée pour avoir ignoré le passé collaborationniste de son grand-père et avoir méconnu la véritable identité de son père. Elle se lance alors dans une enquête à 100 à l’heure.

La Fiancée du 11 septembre m’a été adressé par l’auteur avant qu’il soit édité. J’ai pu lire le manuscrit au fur et à mesure de la construction des chapitres, des corrections, jusqu’à la version finale à paraitre… le 11 septembre prochain. Ce roman est le dernier volet d’une trilogie mais peut s’appréhender sans avoir lu les deux premiers. Le premier opus, 2069, vient de paraître, je l’ai lu et le chroniquerai prochainement. Icare et Cendrillon est le deuxième opus, je l’ai également lu et chroniqué. Dans ce troisième opus Marc Gervais nous emmène dans une intrigue à cent à l’heure sur fond d’attentat du 11 septembre. La lecture est très addictive, le style est acéré et vif puis tendre parfois même sensuel. L’auteur n’a pas son pareil dans chaque roman pour délivrer des dialogues tout en réparties cinglantes, des réflexions piquantes et beaucoup d’humour. C’est avec toute sa sensibilité que Marc Gervais nous amène aussi à réfléchir sur des thèmes comme la recherche de son identité, la quête du père, l’amitié, l’adolescence, les problèmes de couples mais aussi sur l’Histoire (notamment sur la période de la collaboration pendant le deuxième guerre mondiale).


Une réflexion sur “La Fiancée du 11 septembre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s