Prix des Lecteurs : Juin 2019

Page à paraître dans le magazine LE POINT le jeudi 11 juillet 2019

Membres du jury, nous avons voté et les deux lauréats pour le mois de JUIN sont :

  • Dans la catégorie LITTERATURE : Les rêveurs, d’Isabelle Carré
  • Dans la catégorie POLAR : L’assassin du train, de Jessica Fellowes

Membre du jury pour la catégorie littérature, j’ai voté pour le roman d’Isabelle Carré que j’avais beaucoup apprécié. Vous pouvez retrouver la chronique sur ce blog, tout comme la chronique du roman d’Anne-Gaëlle Huon, Le bonheur n’a pas de rides, qui avait été sélectionné pour le mois de juin. Le troisième roman de la sélection, Le Serpent de l’Essex, de Sarah Perry, m’est littéralement tombé des mains, ce qui est assez rare… Je me suis ennuyée et je n’ai pas accroché du tout malgré plusieurs tentatives. J’en attendais pourtant beaucoup car le récit se passe à la fin de l’ère Victorienne. Je le reprendrai à un autre moment.

Je n’ai pas lu le roman sélectionné dans la catégorie Polar, L’assassin du train, de Jessica Fellowes, mais j’en ai entendu beaucoup de bien. Voici le résumé : 1919. Louisa Cannon rêve d’échapper à sa vie misérable à Londres, mais surtout à son oncle, un homme dangereux. Par miracle, on lui propose un emploi de domestique au service de la famille Mitford qui vit à Asthall Manor, dans la campagne de l’Oxfordshire. Là, elle devient bonne d’enfants, chaperon et confidente des soeurs Mitford, en particulier de Nancy, l’aînée, une jeune fille pétillante à l’esprit romanesque. Mais voilà qu’un crime odieux est commis : une infirmière, Florence Nightingale Shore, est assassinée en plein jour à bord d’un train. Louisa et Nancy se retrouvent bientôt embarquées dans cette sombre affaire. S’inspirant d’un fait réel (le meurtre de Florence Nightingale Shore encore non élucidé à ce jour), ce roman captivant nous emmène dans l’Angleterre de l’entre-deux-guerres, des milieux défavorisés aux fastes de la High Society, à travers les déboires de Louisa, jeune servante d’origine modeste, et la soif d’aventure de Nancy, jeune aristocrate effrontée, toutes deux devenues complices et bien décidées à trouver l’assassin du train… (Traduit de l’anglais par Valérie Rosier).

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s