Interview Thomas Gunzig, auteur

Droits Corentin Vandenbranden

Je vous propose désormais ce rendez-vous, la rencontre d’un auteur ou d’une auteure à travers 10 questions et 10 réponses. Je remercie Thomas Gunzig, auteur belge aux multiples talents (écriture de romans et de nouvelles, bande-dessinée, scénariste pour le théâtre et le cinéma, chroniqueur…), d’avoir accepté de jouer le jeu à l’occasion de la sortie le 22 août 2019 de son roman Feel good aux éditions Au Diable Vauvert. La chronique est déjà en ligne sur le blog.

Thomas Gunzig a reçu le Prix Victor Rossel 2001 pour son premier roman Mort d’un parfait bilingue et le Prix des Editeurs 2003 pour son recueil de nouvelles Le plus petit zoo du monde. Il a également connu le succès en 2013 pour son roman Manuel de survie à l’usage des incapables.

Droits @une_lectrice_a_paris

Bonjour Thomas, qui êtes-vous ? Je crois que je suis quelqu’un qui essaye tant bien que mal de survivre de la manière la moins épouvantable possible. L’écriture est un moyen.

Depuis quand écrivez-vous des romans ?
J’écris depuis (presque) toujours. J’ai écrit mes premiers textes quand j’avais quinze ou seize ans… Il y a plus de trente ans, donc…

Travaillez-vous sur un ordinateur ou sur papier ? Avez-vous des rituels ? Prenez-vous des notes ?
Sauf exception, je travail sur ordinateur. C’est un outil formidablement pratique pour un garçon un peu désordonné. Avec les sauvegardes locales et en ligne, impossible de perdre quoi que ce soit. Au niveau des rituels, je n’en ai pas. Cependant, j’ai des préférences. Je préfère le matin, je préfère avec de la musique, je préfère dans un café.

Improvisez-vous au fil de l’histoire ou connaissez-vous la fin avant d’écrire ? Rédigez-vous un plan ou laissez-vous vos doigts courir sur le clavier ?
En ce qui me concerne, je mélange un peu les techniques. Quand j’ai une idée qui m’enthousiasme, je ne m’en empare pas tout de suite. Je la laisse murir quelques mois, d’elle même, sans prendre de notes. Et puis, quand j’ai l’impression qu’il est temps, je note une structure assez brève, parfois avec quelques scènes clés que j’aimerais voir apparaitre dans le roman. Et puis seulement, je commence…

Comment savez-vous qu’un texte est achevé ?
Il n’est jamais véritablement achevé. Mais il arrive un moment où il faut arrêter d’y travailler. En général, ce moment est déterminé par une promesse donnée à l’éditeur.

En combien de temps avez-vous écrit Feel good ?
Je crois que ça m’a prit une année.

Qu’avez-vous souhaité transmettre à travers ce roman ?
J’ai voulu parler de l’argent. De l’angoisse du manque d’argent. De ce qu’on est prêt à faire lorsque on est désespéré. J’ai aussi voulu parler de l’écriture, de la façon dont elle arrive, dont elle se travail, dont elle se construit. J’ai voulu parler de ce que signifie être un auteur qui n’est ni un inconnu ni une vedette. Des questionnements qui en découlent, sur le talent, sur le sens du travail. J’ai voulu enfin parler, à la manière d’une comédie, des modes littéraires et, en particulier, de celle que nous connaissons aujourd’hui que l’on appelle le « Feel Good ».

Feel good sort fin août au moment de la Rentrée littéraire 2019, prévoyez-vous un programme de rencontres et dédicaces ?
Oui, je vais pas mal tourner en Belgique. Il y aura aussi quelques salons en France et quelques libraires aussi.

Vous avez également d’autres activités professionnelles en parallèle de l’écriture de romans, pouvez-vous nous en parlez ? Oui. Dans la mesure où les droits d’auteurs dégagés par mes romans ne me permettraient pas (hélas) de vivre j’ai d’autres activités. Je fais pas mal de scénario : pour le cinéma ou la bande dessinée. Je fais aussi, parfois, des chroniques sur la radio Belge. Et puis j’écris des spectacles aussi.

Avez-vous un projet de roman en cours ?
J’ai deux idées qui plaisent. Je me donne encore quelques mois pour me décider laquelle deviendra un roman.

Droits Hannah Gunzig


Publicités

2 réflexions sur “Interview Thomas Gunzig, auteur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s