Le Royaume de Blanche-Fleur

Le Royaume de Blanche-Fleur est une bande-dessinée parue aux éditions Dupuis le 30 août 2019 dans la collection « Tous publics ». Album accessible à partir de 9 ans. 112 pages en couleurs.

© Daniel Fouss

Scénario et dessin : Né en 1969 à Aye en Belgique, Benoît Feroumont grandit à Marche- en-Famenne avec ses deux frères et sa soeur. Naturellement attiré par le dessin, le jeune Benoît peut également compter sur les précieux conseils d’un grand-père graveur sur bois et professeur de publicité à Liège. Pris du virus du dessin, il lit énormément de bandes dessinées et découvre le cinéma d’animation lors d’un stage. Dès l’adolescence, il se partage entre ces deux disciplines qui vont bientôt rythmer sa vie. À dix-huit ans, il s’inscrit à l’Ecole Saint-Luc de Liège et en ressort avec un diplôme de bande dessinée et illustration en poche. Il réalise qu’il a encore besoin de s’aguerrir et décide de repartir pour un cycle à l’école d’animation de La Cambre, à Bruxelles. Ses travaux d’étudiants sont remarqués en festival et un de ses travaux d’étude (« Chapeaux ») collectionne les prix à l’international. Manifestement, le dessinateur est également taillé pour l’animation… Diplômé de La Cambre, il se lance dans le dessin animé, en laissant la BD provisoirement de côté. Il monte sa propre structure, tout en mettant son savoir faire au service de projets menés par d’autres (dans le cinéma ou dans la publicité). En 2000, il achève son premier court-métrage professionnel « Bzz » qui rafle le Grand Prix Anima et concourt au Cartoon d’Or, à Cannes et à Annecy. Dans le même temps, Feroumont fait son apparition dans les pages du journal Spirou, en compagnie d’un scénariste débutant : Fabien Vehlmann. Ensemble, ils créent plusieurs histoires courtes, puis la série « Wondertown », une fantaisie urbaine, pleine de poésie, dont deux albums paraissent au début des années 2000. Pour suivre, Feroumont repart vers des projets animés de grande envergure ; on le retrouve ainsi au générique des « Triplettes de Belleville » ou de « Brendan et le secret de Kells ». En 2008, il réalise un court-métrage d’animation tragicomique d’inspiration toscane intitulé « Dji Vou Veu Volti ». Les recherches effectuées pour ce film de 13 minutes serviront de base à sa série de bande dessinée « Le Royaume » qui fait son apparition dans Spirou la même année. Avec cette savoureuse comédie médiévale, Feroumont s’impose comme un des piliers du Spirou contemporain. En 2013, il publie, dans la collection Aire Libre, « Gisèle et Béatrice », un conte érotique, mâtiné d’humour et de satire sociale. Tout à la fois dessinateur de bande dessinée et réalisateur de films d’animation, Benoît Feroumont est un des piliers du Spirou contemporain. Sa drôlerie et son enthousiasme transparaissent dans ses personnages, toujours enlevés et virevoltants ! (Source : Dupuis)

Couleurs : Sarah Marchand.

Il était une fois un royaume dont le roi était devenu fou suite à la mort de son épouse adorée. Ce roi, Igor, devint colérique et violent. Quand il entreprit de mener une guerre de conquête, un de ses vassaux, le comte de Rose-Adieu, tenta de s’opposer à ses projets. La réaction du monarque fut brutale : il envahit le comté, pilla et détruisit tout. Seule Blanche-Fleur, la petite fille du comte, fut épargnée, sauvée par le frère du roi, le prince Serge. Puis elle disparut sans que personne ne sache ce qu’elle était devenue… Près de deux décennies plus tard, c’est le bon roi Serge qui règne sur le royaume des Six-Ponts. Et dans ce royaume où il fait bon vivre, tout le monde s’apprête à fêter dignement le mariage de la princesse Cécile. Anne, la tavernière, se réjouit de l’événement, non seulement parce qu’elle a été élevée avec Cécile, mais aussi parce que ce mariage va lui permettre de relancer sa taverne. Mais Anne est aussi la protégée du roi qui ne peut rien lui refuser. Ce qui suscite la jalousie de la reine qui déteste Anne, complote contre elle et ne sera satisfaite que quand cette « petite intrigante » aura été éliminée.

Je remercie les éditions Dupuis de m’avoir adressé cet album avant sa sortie. Le Royaume de Blanche-Fleur est un one-shot qui a pour protagonistes les personnages découverts dans la série Le Royaume. Mais il n’est pas utile d’avoir lu les six albums de la série pour savourer pleinement celui-ci. J’ai passé un agréable moment avec cette bd que j’ai dévoré d’une traite. Un album de belle qualité avec cette couverture en relief et ces couleurs. Les personnages sont drôles, les « gentils » comme les « méchants ». Et Anne est irrésistible avec son sacré caractère. Complot, jalousie, bons mots, humour, tout y est !

Publicités

Une réflexion sur “Le Royaume de Blanche-Fleur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s