Un petit carnet rouge

Un petit carnet rouge est un roman de Sofia Lundberg publié en France aux éditions Calmann-Levy le 30/05/2018 et chez Le Livre de Poche le 30/10/2019. Traduit du suédois par Caroline Berg. 402 pages pour la version poche.

Sofia Lundberg est journaliste et auteure suédoise née en 1974. Elle a également travaillé comme rédactrice en marketing de contenu. Elle a eu l’idée d’écrire Un petit carnet rouge (Den röda adressboken, 2015) après avoir retrouvé dans les affaires de sa grand-tante Doris un carnet d’adresses rempli de noms inconnus et pour la plupart rayés. Le roman, d’abord autoédité, a connu un succès exceptionnel sur Internet avant d’être repéré par un éditeur suédois puis vendu dans plus de trente pays. Elle vit à Stockholm avec son fils. (Source : Babelio).

Le destin poignant d’une femme hors du commun. Doris, âgée de 96 ans, habite seule dans un petit appartement de Stockholm. Ses journées sont rythmées par le défilé régulier d’auxiliaires de vie et par les appels de sa petite-nièce Jenny, sa seule famille et source de joie, qui vit aux États-Unis. Son bien le plus précieux est un carnet d’adresses, qu’elle possède depuis 1928. Ce petit objet rouge contient le souvenir des gens qu’elle a rencontrés tout au long de son existence.
Au terme de sa vie, Doris décide de coucher sur le papier l’histoire de ces personnes dont elle a rayé les noms à mesure qu’elles ont disparu de ce monde. De la riche et excentrique Suédoise dont elle a été la domestique aux plus grands couturiers français qui l’ont vue porter leurs créations, de la veuve qui lui a appris l’anglais sur le bateau l’emmenant à New York à l’aube de la guerre à l’amour de sa vie rencontré à Paris, de l’artiste suédois truculent avec qui elle a correspondu pendant des années au pêcheur solitaire qui lui a sauvé la vie, l’existence de Doris est une épopée romantique, émouvante et parfois tragique.
Désormais, il ne reste plus personne pour recueillir ces témoignages d’amitié, d’amour, de souffrance et de joie si ce n’est Jenny, venue l’accompagner dans son dernier voyage et avec qui Doris souhaite partager ses souvenirs. Pour que la mémoire demeure, et que Doris ainsi que tous ceux qui ont fait sa vie ne soient pas oubliés.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Prix des Lecteurs du Livre de Poche 2020, catégorie littérature et je ne regrette pas d’avoir eu l’occasion de le découvrir. Un coup de coeur pour cette merveilleuse histoire de famille et de transmission. Un récit que j’ai même trouvé bouleversant et que j’ai refermé la larme à l’oeil. Il s’agit d’un magnifique portrait d’une femme de 96 ans dont l’auteure retrace la vie incroyable à partir d’un petit carnet rouge. Une jolie plume élégante qui nous mène à travers les époques et nous conte les péripéties de Doris. C’est aussi une histoire d’amour impossible. Deux amants qui se chercheront toute leur vie et se manqueront à chaque fois, de New York à Paris en passant par la Suède. Une fin bouleversante.


Une réflexion sur “Un petit carnet rouge

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s